• sorties cinéma

  • trainspotting

    un film de Danny Boyle, drame, 1996

     

    ★ ★ ★ ★ ★

     

    SYNOPSIS: Édimbourg, dans les années 90. Renton est un drogué fini et avec sa bande de copains, il s'en prennent des doses! Jusqu'au jour où il décide d'arrêter pour essayer de se reconstruire sans came. Mais le chemin vers le sevrage est long et semé d'embûches.

     

     

    mon avis

    choose life

     

     

    I - l'histoire
     
    On pose le décor de manière brutale, on est directement planté dedans. La scène de début, un personnage qui court, semblant être poursuivi qui se fait renverser par une voiture. Il se relève, s'appuie sur le capot et regarde le conducteur d'un air fou avant de se faire coffrer. Bam, et là, le film commence. Le narrateur off (qui s'avère être Renton). J'adore l'histoire, elle dépeint une époque qu'on a pas connu et dont on ne parle pas, elle parle de ce que les jeunes ressentait, de ce qu'il se passait, le tout avec un peu d'humour décalé pour rendre la chose plus légère. Mais on passe très vite de cette galère de jeune adulte amusante au retour à la réalité, avec les drames. Ca parle de drogue, de relations avec les autres, de comment se sentait les jeunes à la dérives dans ces années là.
     
     
    II - les personnages
     
    Chaque personnage est présenté au début du film. Ensuite, on laisse l'histoire nous raconter le reste. On a Renton le drogué, Sick Boy l'opportuniste, Spud le paumé, Begbie le psychopathe et Tommy le mec beaucoup trop gentil. On va les suivre tous un petit peu dans leur galère, on va nous présenter leur quotidien, leurs embrouilles et leurs sales coups. Parce qu'on va se mentir, quand on est dans la galère, on fait vraiment tout pour en sortir. J'ai beaucoup aimé les différents profils rencontrés au fur et à mesure! Surtout qu'on ne les voit pas qu'eux, ils font des rencontres, on voit les gens qu'ils côtoient. On présente beaucoup de gens de ces années là, juste ces 5 personnages.
     
     
     
    En conclusion, c'est un film totalement barré. La bande-son est ouf, franchement! Elle plonge dans l'époque, elle met l'ambiance et colle vraiment au film. Les personnages sont attachants à leur manière (sauf peut être Begbie, mais on l'aime quand même au fond, mais pas pour les même raisons que les autres). L'histoire est vraiment cool et les échanges entre les personnages, je sais pas, ils ont un truc qui me plaît beaucoup!
     
    Mais avant de vous laisser, je vous pose ici la tirade du film "Choose life", qui a énormément de signification et qui au final est, à elle seule, une critique véridique de la société de l'époque (et encore un peu de la nôtre):
    Choisir la vie, choisir un boulot, choisir une carrière, choisir une famille, choisir une putain de télé à la con, choisir des machines à laver, des bagnoles, des platines laser, des ouvre-boîtes électroniques. Choisir la santé, un faible taux de cholestérol et une bonne mutuelle. Choisir les prêts à taux fixe, choisir son petit pavillon, choisir ses amis, choisir son survêt et le sac qui va avec, choisir son canapé avec les deux fauteuils, le tout à crédit avec un choix de tissus de merde. Choisir de bricoler le dimanche matin en s'interrogeant sur le sens de la vie, choisir de s'affaler sur ce putain de canapé et se lobotomiser aux jeux télé en se bourrant de MacDo. Choisir de pourrir à l'hospice et de finir en se pissant dessus dans la misère en réalisant qu'on fait honte aux enfants niqués de la tête qu'on a pondus pour qu'ils prennent le relais. Choisir son avenir, choisir la vie. Pourquoi je ferais une chose pareille ? J'ai choisi de pas choisir la vie, j'ai choisi autre chose. Les raisons ? Y a pas de raisons. On a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne.

      

     

      

     


    your comment
  • the fall

    un film de Tarsem Singh, drame, 2006

     

    ★ ★ ★ ★ ★

     

    SYNOPSIS: Los Angeles, 1920. Hospitalisée à cause d'une chute, Alexandria rencontre Roy, un cascadeur de Hollywood qui lui aussi, s'est blessé. Ce dernier commence à lui raconter une histoire et les limites entre l'imaginaire et la réalité s'estompent. Cinq héros ayant le même ennemi commun: le Gouverneur Odieux, se liguent pour le vaincre.

     

     

    mon avis

    are you trying to save my soul?

     

     

    I - l'histoire
     
    L'histoire est vraiment superbe, franchement! Pleine d'émotions, on balance entre du rire, de la tristesse, de la peur, on est comme à la place de la petite Alexandria! Ce que j'ai également apprécié et qu'elle ne se limite pas qu'à une quête épique et qu'au final, elle est plus profonde que ça. Elle a des aspects épiques et héroïques mais également très poétiques. (ils ont réussi à me tirer une larme à la fin)
     
     
    II - les décors
     
    Un autre très bon point du film: les décors. Ils donnent une ambiance très particulière et le plus notable est sûrement leur grandeur. Ils ont un aspect grandiose qui, personnellement, m'a rappelé la grandeur des décors hollywoodiens (comme dans Cléopâtre par exemple). Les jeux de couleur, de mise en scène leur donnent énormément de charme et c'est sûrement l'une des choses qui a le plus retenu mon attention!
     
     
    III - la musique
     
    La musique ici était un élément omniprésent, en général, quand on se souvient de la musique d'un film (en plus quand c'est un bon film), on peut dire que la musique est belle et que surtout, son rôle dans le film est rempli. Je souhaite m'attarder sur la musique car je trouve qu'elles ont le mérite de donner un plus au film. Elles ne sont pas juste là pour accompagner le film, pour mettre un peu d'ambiance. Elles sont le film autant que les images ou l'histoire (en plus d'être relativement belle)!
     
     
    En conclusion, c'est un film vraiment beau. Je l'ai découvert tout à fait par hasard (tumblr mon ami) en regardant des images et je m'étais toujours dit que je le verrais une fois! Chose que j'ai faite et clairement, ce n'est pas un regret! J'ai vraiment adoré! Alors, évidemment, je vous le conseille!

      

     

      

     


    4 comments
  • Interstellar | Science fiction | Un film de Christopher Nolan | voir l'affiche

     

    Résumé: La Terre est dans un état déplorable. Des tempêtes de sable s'abattent sur les maisons, l'humanité n'en a plus pour longtemps. Joseph Cooper et sa petite famille vivent dans une ferme et trouvent de moins en moins de moyen pour vivre. Pendant ce temps, sa fille, Murphy, est persuadée qu'un fantôme hante sa chambre. Les tempêtes mettent sans dessus dessous leur maison et leurs récoltes, mais un jour, ledit fantôme tracent dans le sable les coordonnées d'un endroit: une ancienne station de la NASA. Celle-ci lui propose alors de partir dans l'espace. Ils recherchent une équipe d'astronautes pour franchir un trou de verre et chercher dans une lointaine galaxie: une nouvelle planète habitable.

     

    Mon avis: ★ ★ ★ ★ ★

    Il mérite ses cinq étoiles. Mais alors carrément. Même six. Même dix. Bref, c'est film est juste MAGNIFIQUE. Un film de sf aussi beau, je pensais pas que ça pouvait exister. Les plans sont superbes, Déjà que la bande annonce envoie du lourd, on s'attend à un film qui vaut le coup. Bah il vaut le coup. Les scènes sont bien filmées, l'intrigue est complexe (et ça j'adore, quand il faut que t'utilise ton cerveau pour comprendre) et c'est hyper émotionnel. Quand je pleure devant un film c'est qu'il est beau (et triste accessoirement hein). J'ai pleuré début, milieu et fin (et aussi pendant trente minutes après la fin) tellement il est beau. J'étais toute chose à la fin. Je le conseille vivement.

    (je l'ai vu il y a pas mal de temps maintenant donc j'arrive beaucoup moins à poser des mots sur ce que j'ai ressenti)

    (donc j'ai utilisé beau et ses synonymes au moins une fois par phrase, vous êtes convaincus?)

     


    12 comments
  •  

    Réalité (ou Réality) | Absurde? | Un film de Quentin Dupieux | voir l'affiche

     

    Résumé: Jason Tantra voudrait réaliser un film d'horreur, le hic c'est qu'il a pas les moyens. Il s'adresse donc à un producteur nommé Bob Marshall, ce dernier accepte de l'aider financièrement. Mais à une condition: qu'il réussisse à lui montrer le gémissement le plus horrible de toute l'histoire du cinéma, à tel point qu'il doit recevoir un oscar. À partir de là Jason se met en quête de lui fournir de gémissement le plus horrible de l'histoire du cinéma. Ainsi se mélange diverses histoires qui pourtant son toutes liées de la plus farfelue des manières...

     

    Mon avis: ★ ★ ★ ★ ☆

    Déjà, c'est un film français. S'il vous plaît. Un film français qui nous donne une telle histoire, c'est déjà un bon pas. Ca change des films romantiques ou des séries (un peu médiocres, je suis pas fan du tout). Heureusement que les comédies et les films historiques nous rattrapent la mise.  Bref, déjà ça commence fort. Avec Alain Chabbat en plus, le gars des nuls. On nous laisse attendre du level. Bah le level il est là. Franchement, j'ai été surprise! Déjà certains passages sont tordants, j'ai bien rigolé. Puis ces liens incongrus entre toutes les histoires, j'ai fait des gros yeux. C'est bien ficelé et à la fois totalement absurde! J'ai adoré! Même si parfois suivre était un peu dur. Et la musique répétitive se marie bien avec le tout.

     

     


    7 comments


    Follow this section's article RSS flux
    Follow this section's comments RSS flux